Château de la Trapperie

Le Pont d’Oye, le Châtelet, Bologne et la Trapperie doivent leur existence et leur reconnaissance actuelle à la création et au développement des forges dans la vallée de la Rulles du XVI° au XIX° siècles.

Il y a 5 siècles, les premiers industriels ont choisi d’importer ici le minerai de fer provenant du bassin d’Athus-Halanzy, car ils trouvaient sur place deux autres composantes nécessaires à leur industrie (la force motrice fournie par l’eau de la Rulles qui actionnait les roues à aubes des usines et l’énergie du charbon de bois disponible dans la grande forêt d’Anlier)

Les forges prospérèrent durant les XVII° et XVIII° siècles, enrichissant leurs propriétaires qui érigèrent leurs domaines en seigneuries (dont les châteaux sont les symboles de leur puissance)

La Trapperie fut la demeure de Herman de Trappé (hérigée en 1613 à côté des forges). Le château que l’on voit aujourd’hui est le résultat de nombreuses transformations. Le domaine prit un caractère résolument résidentiel au siècle dernier, tous les bâtiments d’usines ont été rasés et il n’en reste plus une trace aujourd’hui…

Share Button

Les commentaires sont fermés.